Chaîne d’assemblage de stylos à insuline

Nous ne connaissons aucun problème d’approvisionnement. Nous sommes bien préparés pour des situations telles que celle que nous traversons, et nous avons une politique de stockage qui garantit une livraison à long terme. Ceci est important car nous avons affaire à des médicaments vitaux dont les patients du monde entier dépendent tous les jours.

Nous savons que les autorités sanitaires et les pharmacies font de leur mieux pour garantir la disponibilité des médicaments vitaux pendant la pandémie de COVID-19, et nous pouvons vous assurer que nos niveaux de stock actuels sont normaux.

Nous continuons de surveiller la situation et de vous communiquer nos mises à jour.

Masque de protection de port masculin regardant par la fenêtre

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez vivez avec le diabète, êtes atteint(e) d’obésité ou d’une autre maladie chronique sévère, vous avez sans aucun doute des inquiétudes. Comme beaucoup d’entre nous sont invités à rester chez eux, de nombreuses questions se posent, tant sur le plan physique que mental.

Les circonstances exceptionnelles actuelles soulèvent de nombreuses questions tant sur le plan physique que mental pendant cette période.

Nous souhaitons partager avec vous des conseils et des suggestions qui, nous l’espérons, vous seront utiles.

En savoir plus sur la gestion du diabète en ces temps de coronavirus

Technicien de laboratoire Novo Nordisk

Afin de protéger la santé et la sécurité de nos employés, nous avons demandé à tous nos salariés ne faisant pas partie des équipes de production de travailler de chez eux jusqu’à nouvel ordre.

Dans les conditions actuelles extraordinaires de travail, nous veillons à ce que nos employés aient le soutien nécessaire pour rester actifs, travailler de manière ergonomique et adopter un lieu de travail numérique.

Nous prenons des mesures pour maintenir le nombre d’employés travaillant sur nos sites de production aussi bas que possible et pour appliquer les pratiques de distanciation sociale recommandées sur les lieux de travail. Nous ne sollicitons que les employés pour lesquels le COVID-19 n’est pas considéré comme un risque pour leur santé.

 

HCP avec patient, Novo Nordisk PIONEER étude

Nous utilisons nos compétences, nos ressources et notre présence au niveau mondial pour contribuer aux efforts de recherche et apporter notre soutien en ce qui concerne les fournitures médicales qui sont tant nécessaires.

Alors que de nouveaux problèmes continuent de se développer, nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités et les organismes internationaux répondant à la pandémie de COVID-19.

Nous continuons de contribuer là où nous le pouvons et de nous concentrer sur le maintien de la disponibilité de nos médicaments vitaux aux personnes atteintes de maladies chroniques sévères.

Novo Nordisk soutient les efforts des autorités sanitaires dans les zones touchées par plusieurs initiatives, y compris en faisant des dons, en partageant des matières premières pour la production de désinfectants pour les mains et en ouvrant nos laboratoires pour aider aux tests COVID-19.

Nous surveillons très attentivement la situation mondiale afin de garantir que les actions appropriées peuvent être prises au fur et à mesure de l’évolution de la situation.

Nous savons que, les autorités sanitaires et les pharmacies font le maximum pour garantir la disponibilité des médicaments pour les personnes qui en ont besoin, et nous pouvons vous assurer que nos niveaux de stock actuels sont normaux.

Toutefois, la quantité de médicaments ou des systèmes d’injection pourrait être limitée. Il est important de s’approvisionner tout à fait normalement, de sorte que toutes les personnes atteintes du diabète et d’autres maladies chroniques aient accès à leurs médicaments essentiels.

La situation évolue en permanence, mais nous ne connaissons actuellement aucune contrainte d’approvisionnement. Nous sommes bien préparés pour des situations comme celle que nous traversons et nous avons une politique d’inventaire qui permet une fourniture à long terme. Ceci est important car des patients du monde entier ont besoin tous les jours de nos médicaments. 

Chez Novo Nordisk, lorsque nous conduisons des essais cliniques, nos priorités sont la sécurité des patients et l’intégrité des essais cliniques. Nous poursuivons tous nos essais cliniques déjà initiés et nous ne prévoyons pas de retards significatifs chez ceux qui sont sur le point d’être finalisés.

Dans la situation actuelle, nous sommes en étroite concertation avec les investigateurs des essais dans le monde entier, et nous nous basons sur leur jugement pour interrompre tout recrutement pour les essais en cours et pour réduire au minimum les visites des patients aux centres afin de les faire coïncider avec les visites régulières de leurs soins médicaux.

Nous observons également que le suivi des essais est de plus en plus difficile, et nous travaillons avec les centres, les investigateurs et les autorités pertinents pour trouver les meilleures solutions dans la situation actuelle. Pour tenir compte de la pression actuelle sur le système de santé, aucun nouvel essai ne sera initié.

Afin de protéger la santé et la sécurité de nos employés, nous avons demandé à tous nos salariés ne faisant pas partie des équipes de production de travailler à domicile jusqu’à nouvel ordre.

Dans les conditions actuelles extraordinaires de travail, nous veillons à ce que nos employés aient le soutien nécessaire pour rester actifs, travailler de manière ergonomique et adopter un lieu de travail numérique.

Nous prenons des mesures pour maintenir le nombre d’employés travaillant sur nos sites de production aussi bas que possible et pour appliquer les pratiques de distanciation sociale recommandées sur les lieux de travail. Nous ne sollicitons que les employés pour lesquels le COVID-19 n’est pas considéré comme un risque pour leur santé.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant la disponibilité de nos médicaments ou leur accessibilité pendant la pandémie de COVID-19, veuillez nous contacter

La pandémie mondiale de COVID-19 touche aujourd’hui le monde entier. Si les personnes diabétiques et/ou obèses ne sont pas plus susceptibles d’être contaminées au COVID-19 que la population générale, le COVID-19 peut causer des symptômes et complications plus graves chez certaines personnes vivant avec le diabète, l’obésité et des complications associées telles qu’une maladie cardiovasculaire.

Il n’existe actuellement aucun indice de risque d’infection accru au COVID-19 chez les personnes vivant avec l’obésité. Les données cliniques suggèrent que pour la grippe saisonnière courante, les personnes obèses ayant un IMC ≥ 40 kg/m2 ont un risque accru de complications graves. Le Center for Disease Control (CDC) des États-Unis et le ministère de la santé publique du Royaume-Uni incluent les personnes atteintes d’obésité morbide (IMC ≥ 40 kg/m2) parmi personnes présentant un risque accru de complications graves à la suite d’une contamination au COVID-19.

Pour un(e) patient(e) gérant bien son diabète, le risque de maladie grave contractée suite à un COVID-19 est à peu près identique à celui de la population générale.

Afin de continuer à soutenir les personnes vivant avec le diabète et l’obésité pendant cette période, vous trouverez plus d’informations et de soutien sur les plates-formes en ligne ci-dessous :

Diabète : le diabète, et après ?®

Obésité : Les vérités sur le poids

Les risques sont identiques chez les personnes atteintes de diabète des types 1 et 2. Les personnes atteintes de diabète de type 1 présentent cependant un risque accru d’acidocétose diabétique en cas d’infection virale.

Novo Nordisk est conscient de l’impact de la pandémie mondiale de COVID-19 sur des personnes du monde entier, y compris celles qui vivent avec le diabète. En cas de besoin, les personnes diabétiques devraient toujours avoir ce qui suit à portée de main :

  • coordonnées de leur prestataire de soins de santé ;
  • un stock adéquat de médicaments et d’équipements de suivi de la glycémie à domicile ;
  • un stock suffisant de glucides simples comme par exemple des sodas, du miel, des confitures, des bonbons durs ou des glaces afin de maintenir votre sucre sanguin à un niveau acceptable s’il risque de chuter et/ou que vous n’êtes pas en état de manger autre chose ;
  • du glucagon et des bandelettes de cétonémie, en cas de mauvais contrôle de la glycémie (c’est-à-dire des taux glycémiques spécialement bas ou élevés).

Les patients doivent également rester attentifs à d’éventuels signaux d’alerte : difficulté à respirer ou essoufflement, douleur persistante ou pression dans la poitrine, confusion ou somnolence, lèvres ou visage bleuis. 

Si une personne diabétique développe des symptômes du COVID-19 ou pense être suspecte, elle doit suivre les recommandations de l’autorité sanitaire locale. Dans certains pays, il est conseillé aux patients de consulter un médecin dans les plus brefs délais. Cependant, on recommande de ne pas se rendre directement à l’hôpital, afin de ne pas transmettre le virus à d’autres personnes, et de laisser le personnel médical prendre ses dispositions.

Appelez l’hôpital ou votre médecin et informez-le(s) de ce qui suit :

  • vos symptômes ;
  • vos niveaux de glycémie et de cétonémie (si disponible) ;
  • un suivi de votre consommation de liquides.

Suivez les conseils de votre diabétologue quant à l’utilisation des médicaments. Restez hydraté(e), gardez des boissons non sucrées à portée de main et entraînez-vous à manger de plus petites portions, mais plus souvent.

Notre engagement envers les patients que nous servons et les communautés parmi lesquelles nous opérons demeure inchangé. Nous nous concentrons, au cours de cette période sans précédent, sur la protection de la santé de nos employés comme de nos patients.

 

Les personnes diabétiques infectées par le virus peuvent leur contrôle glycémique se détériorer pendant la maladie. Ces patients devront suivre les « consignes pour les jours de maladie » pour mieux décompenser leur diabète.

Suivez toujours les conseils des autorités locales. L’Association Américaine du Diabète (American Diabetes Association, ADA) donne les conseils suivants :

  • suivez les les conseils de votre médecin (ou de votre diabétologue) concernant votre traitement antidiabétique et la surveillance de votre glycémie;
  • restez attentif aux signes d’une éventuelle hyperglycémie (par exemple une urination plus fréquente que la normale, en particulier la nuit, une forte soif, des maux de tête ou encore de la fatigue ou léthargie) ;
  • surveillez fréquemment votre glycémie tout au long du jour et de la nuit (généralement toutes les 2 à 3 heures);
  • restez bien hydraté(e);
  • si votre glycémie est inférieure à 70 mg/dl (3,9 mmol/l) ou à la plage cible, mangez 15 grammes de glucides simples faciles à digérer (par ex. du miel, de la confiture, des bonbons durs, des glaces, du jus de fruits ou du soda). Vous devrez alors vérifier votre glycémie toutes les 15 minutes pour être sûr(e) que votre sucre sanguin augmente;
  • si les taux de glycémie dépassent 240 mg/dl (13,3 mmol/l) deux fois de suite, vous devrez vérifier votre cétonémie. Si des cétones sont présents à un taux moyen ou élevé (et si leur présence est indiquée par des traces ou un taux bas), un médecin devra être consulté immédiatement;
  • vérifiez, à l’aide d’un prélèvement au doigt, que les capteurs de CGM prennent des mesures exacts, car certains sont affectés par l’acétaminophène (paracétamol);
  • lavez-vous fréquemment les mains et lavez les sites d’injection, de perfusion et de prélèvement au doigt avec de l’eau savonneuse ou de l’alcool à friction;
  • si votre niveau de glycémie dépasse 250 mg/dl et que votre cétonémie est modérée ou élevée, limitez votre activité.

Pour plus de recommandations, veuillez consulter les directives du CDC « En cas de grippe et d’autres maladies » (Fly and Sick Days Guidelines) ici.

Notre engagement envers les patients que nous servons et les communautés parmi lesquelles nous opérons demeure inchangé. Nous nous concentrons, au cours de cette période sans précédent, sur la protection de la santé de nos employés comme de nos patients.

Tandis que la pandémie de COVID-19 touche désormais le monde entier, nous sommes conscients de son impact sur des personnes de tous pays, y compris celles qui vivent avec l’obésité.

Les personnes vivant avec l’obésité ne doivent pas interrompre le traitement médical qu’elles reçoivent (y compris les médicaments anti-obésité sous ordonnance) sans en avoir d’abord discuté avec leur prestataire de soins de santé, conformément aux directives des autorités sanitaires locales.

Les personnes obèses doivent garder une activité physique, conformément aux directives des autorités sanitaires locales, et respecter la distanciation sociale.

Pour ce qui est de l’activité physique et de l’alimentation saine lors de la pandémie de COVID-19, nous recommandons aux personnes vivant avec l’obésité de suivre les recommandations des professionnels de santé qualifiés et des associations professionnelles. 

Tandis que la pandémie de COVID-19 touche désormais le monde entier, nous sommes conscients de son impact sur des personnes de tous pays, y compris celles qui vivent avec l’obésité. Il est conseillé aux personnes obèses de suivre les recommandations fournies par l’OMS et par leur autorité sanitaire locale si elles présentent des symptômes de COVID-19.

Les personnes vivant avec l’obésité ne doivent pas interrompre le traitement médical qu’elles reçoivent (y compris les médicaments anti-obésité sous ordonnance) sans en avoir d’abord discuté avec leur prestataire de soins de santé, conformément aux directives des autorités sanitaires locales.

Notre engagement envers les patients que nous servons et les communautés parmi lesquelles nous opérons demeure inchangé. Nous nous concentrons, au cours de cette période sans précédent, sur la protection de la santé de nos employés comme de nos patients.

 

Chacun(e) doit suivre les recommandations des autorités sanitaires publiques afin de réduire son exposition au virus et, notamment, se laver les mains fréquemment et soigneusement pendant au moins 20 secondes, maintenir une bonne hygiène et éviter tout contact avec des personnes ayant des problèmes de santé. 

Nous continuons de soutenir les patients qui les prennent dans le monde entier. Actuellement, nous ne connaissons aucun problème d’approvisionnement et nos niveaux de stock sont normaux. Nous sommes bien préparés pour des situations de ce type, et nous avons une politique de stockage qui garantit un approvisionnement à long terme. Cela est important lorsqu’il s’agit de médicaments vitaux que les patients du monde entier doivent prendre chaque jour.

À mesure que la situation évolue dans le monde, nous nous efforçons de garantir que nos patients continuent d’accéder aux médicaments dont ils ont besoin.

Nous prenons notre responsabilité à cœur et continueront de contribuer à la santé mondiale en offrant, en temps opportun, soutien et ressources à la réponse collaborative face au COVID-19.

Il n’existe actuellement aucune donnée indiquant un impact lié à la prise de nos médicaments (par ex. des agonistes du récepteurs GLP-1 ou des insulines) chez des personnes diabétiques ou obèses infectées par le COVID-19.

La santé et le bien-être de nos patients pendant la pandémie de COVID-19 sont au cœur de tout ce que nous faisons.

Nous prenons notre responsabilité à cœur et continueront de contribuer à la santé mondiale en offrant, en temps opportun, soutien et ressources à la réponse collaborative face au COVID-19.

Lorsque nous avons préparé cette foire aux question pour les personnes vivant avec le diabète et l’obésité, nous avons consulté les sources suivantes :

Ministère de la santé publique au Royaume-Uni (Public Health England). Guidance on social distancing for everyone in the UK. Disponible à l’adresse : https://www.gov.uk/government/publications/covid-19-guidance-on-social-distancing-and-for-vulnerable-people/guidance-on-social-distancing-for-everyone-in-the-uk-and-protecting-older-people-and-vulnerable-adults. Dernière consultation en : Avril 2020

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter