Tunisie


Symptômes du diabète ?

Nous dépendons tous de l’insuline, une hormone produite par le pancréas, pour transférer le glucose du sang vers les cellules du corps. Les personnes atteintes de diabète ont une production partielle d’insuline ou aucune production d’insuline.

Au cours de la digestion des aliments que nous avons mangés, les glucides se transforment en glucose, et ce dernier est absorbé par le sang dans l’intestin grêle. Nous avons tous du glucose dans notre circulation sanguine qui provient des aliments que nous avons mangés.

Nous dépendons tous de l’insuline, une hormone produite par le pancréas, pour transférer le glucose du sang vers les cellules du corps.

Si l’insuline fait bien son travail, alors le taux de glucose augmente et baisse normalement, au fur et à mesure que l’insuline transfère le glucose vers les cellules pour produire de l’énergie.

L’insuline est l’élément clé qui permet aux cellules de s’ouvrir pour recevoir le glucose.

Les personnes atteintes de diabète ont une production partielle d’insuline ou aucune production d’insuline.

Le processus qui est sensé ouvrir les cellules ne fonctionne pas, et par conséquent, le taux de glucose dans la circulation sanguine s’accroît.
 

Diabète de type 1

Les personnes atteinte de diabète de type 1 ne produisent aucune insuline. Leur corps arrête de produire de l’insuline, car les cellules qui se trouvent dans le pancréas ont été détruites.

On ne sait pas exactement pourquoi cela se produit, mais il a été suggéré que c’était peut-être dû au fait que les défenses naturelles du corps, c’est-à-dire le système immunitaire, détruisaient le tissu producteur d’insuline comme s’il s’agissait d’un corps étranger.

Des facteurs environnementaux inconnus déclenchent sans doute le processus chez les personnes qui sont génétiquement prédisposées.

Environ 10 % des personnes atteintes de diabète ont un diabète de type 1.

En général, le diabète de type 1 apparaît au cours de l’enfance ou de l’adolescence.
 

Diabète de type 2

Les personnes atteintes de diabète de type 2 ne produisent pas suffisamment d’insuline, ou l’insuline qu’elles produisent ne fonctionne pas comme il faut et est incapable de transférer le glucose vers les cellules du corps.

Lorsque l’insuline ne fonctionne pas de façon normale, on appelle cela « sensibilité insulinique réduite » ou « insulino-résistance ».

Cela entraîne une accumulation de glucose dans le sang qui peut provoquer une hyperglycémie (taux de sucre sanguin élevé).

Le diabète de type 2 est la forme de diabète la plus courante, et environ 90 % de tous les cas de diabète sont de type 2.

Les personnes en surpoids, âgées de plus de 40 ans, et celles d’origine autochtone/indigène, africaine ou hispanique ont plus de risque de développer un diabète de type 2.

 

Formulaire d'évaluation des risques de diabète type 2

Contenu en Anglais